Jury Ciné Jeunes

 

Le Jury Ciné Jeunes remettra le Prix du Meilleur Ciné Jeunes.

Karim Akalay est né en 1990 et a grandi à la Cité Modèle à Bruxelles. Photographe, réalisateur et curateur, cet artiste autodidacte et pluridisciplinaire s’inspire du Quartier pour créer. Il a notamment remporté le second prix du Film Festival System_D avec son court-métrage : Otage du Langage.

 

Lyse Ishimwe Nsengiyumva est une photographe, curatrice et amoureuse du cinéma. Originaire de Kigali, au Rwanda, elle a vécu dans divers pays, dont la Tanzanie, le Kenya et la Namibie.  Lyse a complété son Master en Events management  à l’IHECS en Belgique (2014). Lyse est la fondatrice et curatrice de Recognition. Recognition est un programme qui vise à accroître la visibilité des Africains et de l’art,  de la littérature et de la culture de la diaspora africaine à travers un réseau qui se rencontre autour de projections, de workshops et d’expositions.

Malkia Mutiri est une vidéographe et réalisatrice belgo-congolaise. Elle crée des clips videos, court-métrages ainsi que des reportages. Elle est notamment connue pour ses courts-métrages : MIEL et ATA NDELE actuellement en post-production.  

 

Yasmine Yahiatene
Après un bachelor aux beaux arts de Tournai en option peinture, Yasmine Yahiatene choisit la vidéo comme médium de réflexion et de création. Dans un premier temps et de manière très linéaire, elle réalise un court métrage de fiction, « Les maux qui volent » et deux documentaires. Au fur et à mesure de l’évolution de son travail, de ses recherches, de ses questionnements, elle apprend à se servir de ce médium pour s’ouvrir à un nouveau champ des possibles, bien plus large. Avec une préférence pour la scénographie, le mapping, le VJing et le cinéma d’animation, Yasmine réfléchit à l’utilisation des nouvelles technologies au service d’un discours social et humaniste. 

Aujourd’hui, bien que toujours empli de poésie, son travail est rempli de questionnements sur le monde qui nous entoure. Comment en changer ? Comment s’adapter ? Quelles sont les solutions à des problèmes de société de plus en plus diversifiés ? Actuellement elle vit et travaille à Bruxelles au sein du LABOKUBE.  

Quelles utilisations des nouvelles technologies au sein d’un discours social et humaniste? Comment s’adapter? Quelles sont les solutions artistiques à des problèmes de société de plus en plus divers? Comment provoquer le décloisonnement au sein du domaine artistique dans un but social? Toutes ces question sont aujourd’hui une priorité et tout le travail de Yasmine s’articule autour de ces pensées. 

SAMIRA HMOUDA est une jeune entrepreneuse culturelle bruxelloise. Développeuse de projets et de talents, elle est également directrice artistique du Film Festival System_D qui se déroule au KVS. Depuis 2012, elle stimule la création audiovisuelle chez les jeunes réalisateurs/trice autodidactes et produit différents courts-métrage à travers la Plateforme Citylab Colorbar Pianofabriek. Elle a réalisé avec Quentin Bruno ‘Warrior Kids’ son premier documentaire sur les enfants talibés à Dakar au Sénégal en 2016. Elle collabore sur différents projets artistique entre le Maroc, le Sénégal et Bruxelles.

Jury Documentaire

Jury International