Jury International

 

 

Le jury international remettra les prix suivants: le Grand Prix du Festival, le Prix du Meilleur Réalisateur, le Prix de la Meilleure Actrice, le Prix du Meilleur Acteur, le Prix du Meilleur Court-Métrage.

Président du jury : Eric SERRA, Compositeur – France

Initié à la guitare par son père artiste dès l’âge de 5 ans, Eric Serra était destiné à devenir prodige. Il forme ses premiers groupes de rock, puis de jazz-rock à l’âge de 15 ans. C’est en 1976, qu’il devient guitariste professionnel et par la suite bassiste. Il se spécialise dans la basse fretless 5 cordes et devient très vite l’un des bassistes les plus demandés en France. Il accompagne divers chanteurs dont Pierre Vassiliu, Catherine Lara, Armande Altaï et bien d’autres dans plus de deux mille concerts et participe à une cinquantaine d’albums. Entre 1980-1984, c’est en tant que chef d’orchestre et compositeur qu’il travaille principalement avec deux artistes: Jacques Higelin et Luc Besson. Et c’est avec ce dernier qu’Eric Serra entre dans le monde du cinéma et compose la musique de l’unique court-métrage de Luc Besson L’avant-dernier, le premier long-métrage de Besson Le Dernier Combat, primé au festival d’Avoriaz, Subway dont La B.O. qui contient notamment le tube It’s only mystery interprété par Arthur Simms,  offre à Eric son premier double Disque d’Or. Il recoit aussi la toute première Victoire de la meilleure musique de film (1985) et une nomination aux Cesar. Entre 1985 et 1990, Eric Serra est à l’apogée de son art et se consacre désormais à la composition. Des années 1980 jusqu’à nos jours, Eric n’en finit pas de puiser dans ses talents de compositeur et de continuer à être couronné de succès et récompensé pour son talent. Le Grand Bleu de Luc Besson est n°1  des ventes d’albums en France pendant plus de six mois, disque de diamant en France, disques de platine et d’or dans de nombreux pays. Successivement, en 1988 et 1989, il reçoit la Victoire de la Meilleure musique de film et le César de la Meilleure musique de film. En 1990, Eric compose la musique du film Nikita de Luc Besson, il reçoit un nouveau Disque d’Or, et sera nominé à la fois aux César et aux Victoires de la musique. Compositeur, producteur, auteur, musicien, chanteur, Eric Serra n’a jamais cessé de créer, produire et de composer. Après avoir produit Djabote, premier album du Maître-Percussionniste Doudou N’diaye Rose, en 1991, il compose à nouveau pour Luc Besson Leon et emporte sa 3ème victoire de la musique de film et une nouvelle nomination aux Cesar. En 1995 il compose la musique du nouveau James Bond Goldeneye réalisé par Martin Campbell et reçoit le BMI American Film Music Award ainsi qu’une nomination aux victoires de la musique. Entre 1997 et 1999 Il enchaine la composition des films Le cinquième élément et Jeanne d’Arc de Luc Besson pour lesquels il est nominé aux Cesar et aux Victoires de la musique. Les années 2000 sont tout aussi prolifiques. Pour ne citer que quelques-unes de ses œuvres : Il compose la musique du film Arthur et les Minimoys réalisé par Luc Besson pour laquelle il reçoit sa 4ème Victoire de la meilleure musique de film (2007). Il est le seul compositeur français à avoir composé la musique du spectacle du Cirque du Soleil à Las Vegas Criss Angel Believe dont le show est toujours à l’affiche depuis octobre 2008 et accueil plus de 3000 spectateurs par jour. En 2014, Eric compose la musique du film Lucy, réalisé par Luc Besson, avec Scarlet Johansson, Morgan Freeman et Choi Min-Sik. Depuis 2015, Eric Serra parcourt le monde et se produit sur les scènes internationales où il interprète  les plus grandes musiques des BO de films qu’il a composées. Sa tournée mondiale a commencé par deux concerts au Japon.

Véra BELMONT, Productrice – France

Productrice d’une trentaine de films, depuis 1967, Véra Belmont s’engage dans la réalisation en 1977 avec Prisonniers de Mao. Elle connaît ensuite le succès populaire avec Rouge Baiser, œuvre sur la jeunesse communiste des années 1950, avec Lambert Wilson et Charlotte Valandrey. En 1991, elle met en scène le drame Milena avec Valérie Kaprisky; et, pour son quatrième long métrage, en 1997, elle s’intéresse à la vie de Marquise du Parc dans le film Marquise avec Sophie Marceau. Elle revient à la mise en scène, en 2008, avec Survivre avec les loups. En 1972, elle produit un film qui lui tient particulièrement à cœur et qui rencontra un vrai succès en France, Pourquoi Israël de Claude Lanzmann. Sa société de production STEPHAN FILMS amorce de brillantes carrières : celles d’Yves Boisset avec Un condé, d’André Téchiné avec Souvenirs d’en France, et de Jean-Jacques Annaud avec La guerre du feu, entre autres… Elle n’hésite pas à miser tout ce qu’elle a pour produire les projets qui lui tiennent à cœur comme La guerre des polices de Robin Davis, Farinelli de Gérard Corbiau, d’après la vie du célèbre castrat, et Chok dee, de Xavier Durringer, qui retrace le parcours de l’ancien champion du monde de boxe thaïe Dida Diafat. Ses dernières productions sont Le grand retournement de Gérard Mordillat, film en alexandrins sur la crise financière, sorti en 2013, et Venise sous la neige d’Elliot Covrigaru, sorti au printemps.

Stéphanie CRAYENCOUR, Comédienne – Belgique

Stéphanie, fait ses débuts au théâtre, en 1997 dans la pièce Les Quatre Filles du Docteur March. En 2003, elle quitte la Belgique pour Paris où elle fait ses débuts au cinéma sous la direction d’Eric Rhomer qui lui confie le rôle d’Astréee, le personnage principal de son dernier long-métrage Les Amours d’Astrée et Celadon, sorti en 2007. En 2009, Stéphanie joue la fille de Rose dans Oscar et la Dame en rose d’Eric-Emmanuel Schmitt. Elle enchaîne, en 2010 et 2011 avec le rôle de Sophia dans Kill me please d’Olias Barco et ensuite deux longs-métrages : Nos résistances de Romain Cogitore et Les mythos de Denis Thybaud. En parallèle à sa carrière au cinéma, Stéphanie se lance dans la musique et sort La garçonnière, un album écrit par Saule. En 2014, elle joue dans la saison 2 de la série Les Hommes de l’ombre aux côtés de Carole Bouquet. En 2015, un autre rôle lui est attribué, celui de Victoire-Eglantine de Montmirail dans Les Visiteurs 3. Elle jouera la même année, dans le premier long-métrage de Solange Cicurel Faut pas lui dire aux côtés de Camille Chamoux et de Tania Gabarski et dans Un petit boulot de Pascal Chaumeil avec Romain Duris et Michel Blanc. Elle est également attendue dans Flora 63 de Stéphane Robelin aux côtés de Pierre Richard et vient de terminer le tournage de  Tueurs, la stratégie de la tension de François Troukens et Jean-François Hensgens.

Julia KASSAR, Comédienne – Liban

Actrice libanaise, née à Beyrouth, Julia Kassar obtient un diplôme d’Etudes supérieures en Art dramatique suivi d’un master en Arts visuels et scéniques (section Théâtre) à l’Université du Saint-Esprit, au Liban. Elle se lance très vite dans une carrière prolifique au cinéma et au théâtre. Julia Kassar est régulièrement couronnée de prix pour ses rôles et interprétations. Elle a notamment reçu le Prix du meilleur rôle secondaire dans Ceinture de feu aux journées cinématographiques de Carthage (2004) ; le « Murex d’Or of distinguished actress and interpretation of the year 2009 » pour son rôle dans le film Charbel réalisé par Nabil Lebbos (2010). Son rôle dans Que vienne la pluie (2011) du réalisateur libanais Bahij Hojeij lui a valu plusieurs récompenses telles que le Prix de la meilleure interprétation féminine au 17ème Festival international du cinéma d’auteur de Rabat, le Prix de la meilleure actrice au Malmö Arab Film Festival ainsi que le Trophée Mabrouk à La nuit des Mabrouk organisée par la Fondation Liban Cinéma (2012). Julia Kassar reçoit également la Mention Spéciale de la Meilleure Actrice au Festival Cinémator de Carros pour son rôle dans le film Mabrouk de Cynthia Sawma (2016). Plus récemment, son interprétation dans Tramontane de Vatche Boulghourjian lui a valu le Prix du Grand Rail d’Or au Festival de Cannes et la mention spéciale du jury à la 63ème édition de Pula Film Festival.

Nour-Eddine LAKHMARI, Réalisateur – Maroc

Né à Safi, au Maroc, Nour-Eddine Lakhmari part en France étudier la pharmacie, mais il abandonne rapidement ses études et part en Norvège pour se consacrer à sa passion, le Cinéma. Ses premiers courts-métrages tournés à Oslo lui valent de nombreux prix ainsi que d’entrer à l’Académie de Cinéma d’Oslo. Son premier long-métrage Le Regard, sorti en 2005, remporte plusieurs prix et séduit les critiques scandinaves et marocains. En 2008, son film, Casa Negra, bat tous les records d’entrées au box-office marocain, avec plus de 450 000 entrées et devient une œuvre culte. Sélectionné et primé dans plusieurs Festivals Internationaux dont le Festival International du Film Indépendant de Bruxelles, ce long-métrage a obtenu une nomination pour représenter le Maroc aux Oscars. Zero son troisième long métrage sort en 2012 et l’année suivante, il obtient le prix du meilleur film marocain et se hisse premier rang du box-office marocain. Pour ce film, Nour-Eddine Lakhmari remporte également le prix du meilleur réalisateur et celui du meilleur acteur au Festival du Film Méditerranéen de Tétouane au Maroc. Burn-out, qui sortira  en 2017, est le prochain long métrage de ce réalisateur talentueux.

 

 

Chris NOTH, Acteur – USA

 Plusieurs fois nominé aux Golden Globes et aux SAG Awards, Chris Noth, crève l’écran par son charisme, pour tous ses rôles, en télévision comme au cinéma. Ses rôles sont souvent très marquants, notamment dans le personnage de l’inspecteur Mike Logan pour la série New York Police Judiciaire et ensuite dans le rôle du palpitant Mr Big dans la série Sex & the City. C’est pour ce rôle de l’inaccessible célibataire qui finit par succomber aux charmes de Carrie Bradshaw qu’il reçoit sa première nomination aux Golden Globes dans la catégorie du Meilleur Acteur. Sa notoriété acquise par ses rôles emblématiques, il enchaîne des rôles de premier plan dans les séries télévisées, notamment dans CBS et The Good Wife. Dans la même foulée, il joue dans le film Chronically Metropolitan avec Mary Louise Parker.Quant au grand écran on le retrouve dans : Lovelace auprès d’Amanda Seyfried et Peter Sarsgaard, Elsa & Fred avec Christopher Plummer et Marcia Gay Harden, Frankie Go Boom, My One and Only, Mr 3000,Sex and the City 1 & 2, Searching for Paradise, Double Whammy, Cast Away, A Texas Funeral, Getting to Know You, The Broken Giant, The Confession, Cold Around the Heart et Naked in New York. Mais le théâtre est sans conteste le premier amour de Chris Noth. Après avoir été diplômé de la Yale School of Drama, il est apparu dans de nombreuses pièces à Broadway et en dehors. Il a récemment joué le rôle de Faustus dans Dr. Faustus. D’autres participations à Broadway comprennent les pièces, That Championship Season, The Best Man mis en scène par Gore Vidal pour laquelle il a reçu un Theater World Award. Elu Homme de l’année par le magazine GQ, en 2015, Chris Noth réside actuellement à New York et à Los Angeles.