Hommage

marc

Marc Didden

Le cinéma belge francophone connaît, depuis les années 90, une production prolifique et de notoriété grâce à des artistes, reconnus par le public et la critique, tels que les frères Dardenne, Jaco Van Dormael, Bouli Lanners et Joachim Lafosse pour ne citer qu’eux. La Fédération Wallonie-Bruxelles a beaucoup contribué à cette émergence et à cette reconnaissance grâce à ses aides et à sa promotion. Le cinéma flamand, qui a rencontré ses premiers succès dans les années 80 et qui est longtemps resté confiné à une diffusion locale, a connu en 2006 un épanouissement international avec une nouvelle vague de cinéastes créatifs et libres de toute contrainte.

Ainsi, pour mettre à l’honneur la vivacité du cinéma flamand, le FIFB a voulu rendre hommage à un artiste bruxellois qui, depuis la décennie 80, n’a cessé de crier son amour de la Belgique et de sa capitale au travers d’œuvres incroyablement éclectiques qui inspireront pour longtemps encore des générations de cinéastes belges et étrangers.

Portrait de Marc Didden

Marc Didden est né le 28 Juillet 1949 à Hamont en Province du Limbourg. Sa famille arrive à Bruxelles en 1951. En 1972, il obtient le diplôme de Mise en Scène et Dramaturgie de la Section Théâtre du RITS à Bruxelles. Au cours des années 70, il se tourne vers le journalisme et suit la culture populaire pour le magazine Humo.

Poussé par son envie de cinéma, Marc Didden réalise le long métrage Brussels By Night en 1982 qui fut récompensé dans plusieurs festivals notamment à Londres, à Munich et en Belgique. Ensuite, il écrit et réalise encore d’autres longs métrages : Istanbul (1985), Sailors Don’t Cry (1988) et Risquons Tout (1993) et il coécrit des scénarios. De temps en temps, Marc Didden devient comédien pour des réalisateurs comme Franck Van Passel, Stéphane Carpiaux, Michel Kleifhi, Orlow Seunke, Pieter Van Hees, Dominique Deruddere et Hugo Claus. Artiste accompli dans toutes ses formes, Didden a publié des recueils, traduit des pièces de théâtre sans jamais délaisser le cinéma. Professeur de scénario entre 1982 et 2009 à la Hogeschool Sint-Lukas à Schaerbeek, il conduit également des ateliers de scénario au RITS, à l’UCP de Porto, à l’Académie des Beaux-Arts à Brest et à la NFTA d’Amsterdam. Ces dernières années, Marc Didden a signé plusieurs scénarios pour des séries télévisées pour la VTM, la VRT et la RTBF. De 2009 à 2012, Didden était le « Chef Cultuur » du Laatste Show, le talk-show journalier de la première chaîne de la VRT. De 2007 à 2010, il a tenu la rubrique « De Mediawatcher » dans le quotidien De Morgen. Régulièrement, il retourne aussi vers sa passion pour Hugo Claus à travers notamment un documentaire qu’il lui a consacré. En 2015, il a publié un ouvrage intitulé Bruxelles : Un Hameau dans un Marais. Un scénario et un livre signés par Marc Didden sont actuellement en préparation. En 2016 il réalise le court mètrage Musée Sentimental pour Canvas. Et il publie le recueil de chroniques De Wanhopige Optimist.

NL versie